Histoire de la filière des pellets

  • Lors du choc pétrolier, aux États-Unis et en France, la crise de l’énergie a relancé le chauffage au bois, et a favorisé l’émergence d’une quinzaine de granulateurs. Ceux-ci ont souvent disparu avec la chute des cours du pétrole lors du contre-choc pétrolier.
  • À la fin des années 1990, en Europe, les pays du nord (Allemagne notamment) ont relancé de nouveaux concepts de chaudière grosse puissance et de poêle automatisé à granulé de bois. Vers 2002 avec l’extension du marché, la France a suivi, avec l’accueil d’un granulateur franco-italien en Savoie puis, bien que le marché soit resté étroit (seuls 1 % des 500 à 600 000 chaudières vendues dans la période 2005-2009 fonctionnent à partir du granulé, 15 à 20 000 poêles [sur un marché estimé à 500 000]1), la filière a repris de la vigueur avec en 2009 environ une cinquantaine d’entreprises produisant du granulé de bois. Il s’agit d’entreprises issues de la filière bois, mais aussi de spécialistes de la déshydratation/compression de luzerne ou betterave produisant des granulés pour l’alimentation animale.
  • À titre d’exemple, mi-2009, 350 000 t de granulés sont annuellement fabriqués pour 300 000 t/an consommées (le reste étant exporté). Une nouvelle grosse usine de production est prévue dans les Landes. En 2009, pour le chauffage le granulé est environ 30 % moins cher que le fioul, trois fois moins coûteux que l’électricité, et moins sensible que le fioul aux fluctuations de prix, bien que soumis à de faibles variations. L’augmentation du nombre des distributeurs, et l’utilisation croissante de bois (plutôt que gaz) pour le séchage des granulés devraient diminuer la part de l’impact des transports sur le bilan carbone des granulés.

Avantages par rapport au chauffage au bois traditionnel

Ces granulés ont classiquement une section de 6 mm2 ou un diamètre de 6 mm et une longueur de 10 à 30 mm. Il en résulte que :

  • le poêle ou la chaudière à granulés peuvent fonctionner de manière entièrement automatique grâce à une alimentation en combustible mécanisée ; avec un réglage permettant théoriquement mieux de minimiser les émissions de composés organiques volatils (COV), goudrons et dioxines[réf. nécessaire] (par rapport aux bûches) ;
  • le stockage est facilité (par rapport à des bûches ou des plaquettes forestières) car la densité énergétique des granulés est élevée ;
  • ils sont livrables par camion-citerne adapté (le combustible est soufflé dans le silo en quelques minutes à l’aide d’un tuyau d’air comprimé) – ou par palettes de 66 sacs représentant au total environ une tonne (un sac pèse environ 15 kg).

Découvrez le tarif avantageux de nos pellets

prix charbon promotion
prix-pellet-promotion-interressant